Se syndiquer au Snpj-Cfdt permet d’obtenir de l’information, du soutien et de l’assurance pour son quotidien professionnel, et celui des autres travailleurs.

J’adhère et bénéficie de services concrets

  • Je suis informé de mes droits en recevant le journal de la Fédération Cfdt Services
  • Quand j’ai une question, j’ai un guichet avec des membres du Snpj, salariés de mon secteur, qui répondent à mes questions.
  • En cas de litige avec mon employeur, je bénéficie de l’assistance et de l’assurance d’un avocat spécialiste du contentieux prudhommal – dispositif prévu avec la Cnas* (Caisse nationale d’action syndicale).

S’engager pour Chacun

Votre adhésion vous protège des aléas de carrière

Statistiquement, vous avez connu ou allez connaître des situations heureuses et difficiles dans votre carrière : stress, accident du travail, dégradation des conditions de travail, burn out, licenciement, harcèlement sur le lieu de travail, etc.

Vous pouvez actionner le syndicat en cas de coup dur. Mais vous anticiperez mieux les conflits au travail en étant déjà syndiqué et donc averti des symptômes de dégradation des conditions de travail.

Agir pour Tous

Adhérer pour l’ensemble des salariés des professions judiciaires

Les salariés qui rejoignent le Snpj-Cfdt participent à renforcer la représentation syndicale de la Cfdt dans les professions judiciaires.

  • Plus les adhérents sont nombreux, plus la Cfdt est représentative de l’ensemble du salariat.
  • Plus les adhérents sont nombreux, plus le Snpj est légitime et entendue dans les discussions avec les employeurs des professions judiciaires.

L’adhésion permet de bénéficier d’autres services

  • Je donne mon avis à travers la boîte à idées et les sondages ponctuels du Snpj sur des questions d’actualité. Comme il y a eu au moment de la Loi travail, loi El Khomri…
  • En adhérant, je deviens membre de l’association de consommateurs ASSECO Cfdt
  • Je reçois une formation syndicale, au CHSCT, si je souhaite me présenter sur une liste syndicale.

Stop aux idées reçues sur le syndicalisme

Je travaille dans une TPE… pas besoin de me syndiquer

Ce n’est pas parce que vous êtes salarié d’une petite entreprise que vous avez des droits plus petits. Les échelons hiérarchiques sont moins nombreux et c’est un inconvénient lorsque vos conditions de travail se dégradent. Vous êtes souvent directement exposé à la personne responsable de cette dégradation. Se syndiquer permet de prévenir ces situations à risques psychologiques forts.

Le syndicat ne marche qu’en Allemagne :

En Allemagne, si le salarié ne se syndique pas, il ne possède pas de droits au chômage et à la sécurité sociale. C’est ce qui explique le très fort de taux de personnes syndiquées dans la population active allemande. En France, les syndicats fonctionnent sur la base de l’adhésion volontaire.

Adhérer coûte cher

A la Cfdt-SNPJ, la cotisation coûte 0,75% de votre salaire net imposable.

  • Si vous gagnez 1200€ net par mois = 9€ de cotisation mensuelle.
  • Si vous êtes assujetti à l’impôt sur le revenu, votre cotisation est déductible à 66%, soit une cotisation de 3,06€ par mois après impôt (pour une cotisation de base de 9€/mois).

Adhérez à la SNPJ CFDT

Bénéficiez d’un réseau, d’une information sur vos droits, d’un lieu d’expression

DOCUMENT : les bonnes raisons d’adhérer

Calculez votre cotisation

Votre salaire net annuel comprend l'ensemble de vos revenus (y compris primes et mois supplémentaires)

CFDT-SNPJ : je m’informe, je propose et je suis soutenu pour mon quotidien professionnel.

(*) La Caisse Nationale d’Action Syndicale propose 3 types de prestation : le soutien à l’action syndicale, le soutien aux actions juridiques, des garanties aux militants. La CNAS (Caisse Nationale d’Action Syndicale) est un outil dont s’est dotée la CFDT pour rendre de nombreux services à ses structures, aux militants et aux adhérents. Elle est alimentée par une part de la cotisation syndicale. Elle est animée par un comité de gestion élu.